Une escapade à Nara

Daims dans le parc de Nara

A seulement 45 minutes des villes d’Osaka et de Kyoto, la ville de Nara  située dans la paisible et verte préfecture du même nom, est une étape incontournable pour les touristes.

La ville fut la première capitale permanente du pays en l’an 710, époque à laquelle elle portait le nom de Heijo.

En raison de son passé de capitale, elle abrite quelques uns des trésors historiques du pays du soleil levant, dont certains temples bouddhistes parmi les plus grands et anciens de tout le Japon.

La plupart des attractions touristiques qui font la popularité de la ville sont situées dans le parc de Nara (Nara Koen), au centre de la ville.
Le parc est l’habitat de centaines de daims qui y circulent en toute liberté.

Symbole de la ville, ils sont protégés et participent à l’attractivité de l’ancienne capitale.

Les daims de Nara, depuis toujours habitués aux touristes, sont d’une nature peu sauvage et se laisse facilement caressés. Certains ont même appris à  baisser la tête en pliant un genou, pour réclamer à manger.

Fondé en 1880, le parc abrite notamment les temples bouddhistes Todaiji, Kasuga Taisha, Kofukuji, ainsi que le Musée National de Nara.

Le temple Todaiji est sans aucun doute le plus célèbre édifice de la ville.

Il fut construit en 752 et il accueille dans ses murs en bois, la plus grande statue de Bouddha en bronze (Daibutsu) du pays. Il est aussi le plus grand bâtiment en bois au monde, même si la reconstruction actuelle datant de 1692 est un tiers de fois moins grande que le temple original.
Pour y aller : Depuis Osaka et Tokyo, les trains des compagnies Kintetsu et JR relient le centre de Nara en 40 minutes environ. Depuis les gares, des bus permettent de rejoindre plusieurs endroits du parc.

Temple de Todaiji au coucher du soleil

Laisser un commentaire

Your comment

Google+