Minami: le quartier de la nuit à Osaka.

Derrière Tokyo, ultra-trépidante et insomniaque, avec ses fameux quartiers branchés comme Shinjuku ou Roppongui, qui font de la capitale nippone une des plus bouillonnantes cités mondiales de la nuit, Osaka, loin de donner sa part au chien, est la deuxième ville la plus dynamique du pays en termes de sorties nocturnes. Elle attire des groupes venus de toutes la région du Kansai, des villes comme Kyoto, Kobe, Shiga ou Nara, en général des jeunes gens (19-35 ans) qui viennent gouter à cette atmosphère électrique unique. Car le soir la frénésie est au rendez-vous tous les jours, même si les débuts de semaine sont plus calmes.

Le triangle Namba-Shinsaibashi-Amemura, accessible facilement avec la ligne rouge du métro (la midosujisen)  plus communément appelé « Minami » est « le » quartier  consacré au divertissement. On y trouve toutes sortes de bars (Bar Zero ) , discothèques (Pure, Sam n Dave, …) restaurants (sushis, okonomiyakis, takoyakis, ramens, gastronomies étrangères) isakayas, snacks, game center, karaokés, pachinkos, cafés manga et internet, bowlings, love hotels ainsi que d’autres endroits plus « chauds » pour les dames ou pour les messieurs. Le centre névralgique est la rue Dotonbori,  rue historique baptisée autrefois « quartiers des plaisirs », et située au bord du canal qui porte le même nom. Aujourd’hui le quartier est largement plus étendu et comprend  Namba (quartier du shopping également la journée) et Shinsaibashii, de l’autre coté du canal. De l’autre coté de la rue Midosuji, Amemura,  qui est la contraction de « america mura » (le village américain) abrite de nombreux bars et discothèques (Azure, Scorpio…).

L’autre quartier prisé par les noctambules est Umeda, qui la journée est surtout un lieu de shopping et d’affaires.  C’est un coin plus vaste, moderne, plus aéré et moins dense que Minami et ses petites rues.

Comments (2)

Vinzmai 11th, 2011 at 8 h 24 min

Puis-vous suggérer un article sur Osaka?

adminmai 22nd, 2011 at 18 h 22 min

Oui bien entendu cher Vinz.

Laisser un commentaire

Your comment

Google+