Se déplacer à vélo dans les grandes villes

Acheter une bicyclette dans une grande ville au Japon peut être un investissement nécessaire voire obligatoire pour faciliter la qualité de votre vie au pays du soleil levant.

De manière générale l’usage du vélo est largement plus développé dans l’archipel qu’en Europe. Mais dans les grandes villes où circuler en voiture peut d’avérer être onéreux et peu pratique, la bicyclette que se soit pour aller faire des courses ou pour se rendre au travail ou bien simplement aller jusqu’au métro le plus proche facilite grandement la vie.

Pour un tel achat, il est très facile de trouver un magasin qui vend du neuf et de l’occasion et qui fait aussi office de garage. Pour un premier investissement comptez au minimum entre 8000 et 15000 yens pour un vélo d’occasion avec paiement de l’immatriculation inclu. Celle-ci est nécessaire car l’administration japonaise et la police peuvent vous réclamer de justifier que le vélo est bien à vous à tout moment et cela pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un objet volé. Il y a généralement des contrôles de polices car leur vol est malheureusement fréquent dans les grandes cités.

D’autre part, un service de fourrière saisi les véhicules lorsque ceux-ci sont  stationnés dans des endroits non appropriés. Et si votre bicyclette est emmenée à la fourrière qui sera généralement à l’autre bout de la ville, vous devrez aller la chercher et payer une amende qui pourra dépasser le prix de votre bien (de nombreuses personnes ne se donnent pas la peine d’aller les récupérer et préfère en acheter un nouveau).

C’est pour cela que pour avoir l’esprit tranquille il convient de garer son deux roues dans l’un de ces parkings payants voire devant un Konbini ou un supermarché.

Pour les touristes dans une ville comme Kyoto, la possibilité de louer un vélo pour la durée de leur séjour leur permettra de profiter des charmes de la ville de la meilleure des manières, à l’air frais et avec une grande liberté.

Laisser un commentaire

Your comment

Google+