L’île de Sado

L’île de Sado se situe au large de la côte de Niigata dans la Mer du Japon dans la préfecture de Niigata. Sado est une île mais aussi une municipalité.

Elle a pendant longtemps été un lieu reculés et d’exil pour les prisonniers politiques, et a connu un boom durant l’ère Edo, quand de l’or fut trouvé à Aikawa. Cet or constituait une source majeure de revenus pour le shogunat des Tokugawa avec des mines exploitées dans des conditions d’’esclavagisme.

Malgré cette histoire sombre, Sado constitue aujourd’hui une escapade estivale agréable de côtes rocheuses, de collines verdoyantes et de ports de pêche pittoresques, avec une population permanente d’à peine 70.000 habitants. En forme d’ enclume, la plus grande ville, Ryotsu, est niché dans le fossé de l’Est. Ogi est sur la côte sud, tandis que l’ex-ville minière de Aikawa se trouve au nord.

Bien que l’île ait été peuplée pendant des millénaires, une vaste zone de Sado (en particulier en dehors de la plaine centrale) reste inhabitée. Les Accès par la route se font sur la partie nord-est de l’île.

La moitié nord du territoire est couverte de la chaine de montagne O-Sado, le sud avec la chaine Ko-sado, la plus élevé étant Osado avec des pics de plus de 1000 m. Entre les deux se trouve Kuninaka une plaine couverte de champs de riz.

Le temps est agréable en été, mais les hivers peuvent être rudes à cause des vents forts et de la neige.

Son histoire riche et son atmosphère détendue, en milieu rural font de Sado l’une des principales destinations touristiques dans la préfecture de Niigata. L’île possède plusieurs temples et des ruines historiques, et offre des possibilités pour diverses activités de plein air, ainsi que des aliments frais locaux.

Sado est également célèbre comme aire de reproduction importante pour l’ibis nippon (une espèce d’oiseaux). L’ibis est un symbole majeur de l’île et peut être trouvées sur les objets touristiques.

Il y a beaucoup de petits festivals locaux traditionnels, et depuis 1988 un grand festival annuel des arts, a été exécuté par le groupe de taiko Kodo. Le groupe vit sur l’île, en tournée huit mois par an, et en Août, ils invitent des artistes internationaux à collaborer avec eux à leur festival de Sado. Les billets sont limités pour l’événement durant trois jours.

Par ailleurs l’industrie du tourisme a souffert à cause du tremblement de terre en 2004. Des voies d’accés ont du être coupées.
Pour venir, il y a en moyenne 4 vols aller-retour par jour entre le minuscule aéroport de Sado et l’aéroport de Niigata. Trois lignes de ferry relient l’île au continent: Niigata-Ryotsu, Naoetsu-Ogi, Teradomari-Akadomari.

Laisser un commentaire

Your comment

Google+