Hashima, ile fantôme, nouvelle attraction touristique au Japon

Située au large de la côte à 15 km de Nagasaki, Hashima est une île abandonnée depuis 1974.

Avec son aspect de navire (voir image), il n’est guère étonnant que cette ile soit communément appelé « Gunkanjima » ou l’ile de la bataille. Son autre surnom est « l’ile fantôme ».

Durant près d’un siècle ( 1887-1974 ) , l’île a été un centre d’extraction du charbon animé qui abritait des milliers de travailleurs. Mitsubishi la acheté en 1890 et a construit le premier grand bâtiment en béton du Japon, à neuf étages.

Avec une population de 5 259 personnes en 1959, l’île de 6.3 hectares était à ce moment-là l’endroit le plus densément peuplé par mètre carré dans le monde.

Quand l’activité a diminué l’ile s’est vidée et les derniers habitants sont partis en 1974.

Cependant l’île déserte est loin d’être oubliée. Elle continue à attirer les touristes avec ses structures délabrées qui continuent à éveiller des mystères.

Le mur de béton qui entoure l’île entière a été partiellement effondré en raison de la violence des typhons .

Parmi les bâtiments et structures en décomposition à l’intérieur, on a une ancienne école, un hôpital et des restaurants.

L’attraction a été présenté comme la toile de fond de plusieurs films.

jusqu’en 2009  hashima est jugée dangereuse et est interdite d’accès mais des travaux ont été réalisés afin d’accueillir des touristes. En 2011, 235 000 curieux ont suivi la visite guidée de l’île, limitée à un parcours aménagé.

Laisser un commentaire

Your comment

Google+