Se déplacer au Japon

Si vous envisagez de passer quelques temps à visiter des grandes villes comme Tokyo, Osaka ou Kyoto, vous n’aurez absolument aucune difficulté à bouger de zones en zones, tout endroit entant très bien desservis par les trains. Pour information le tarif dépend de la longueur du trajet que vous avez effectué avec un minimum de 70 yens.
Mais selon où vous souhaitez aller, vous n’avez pas forcément besoin de prendre le train. Vous remarquerez que beaucoup de gens se déplacent en vélo dans les rues. Ces derniers sont faciles à acheter, à sécuriser et à faire réparer. Comptez entre 10 000 et 15 000 yens pour un vélo neuf. Attendez-vous par contre à ce que l’on vous contrôle, les vols de bicycles étant fréquents. Afin de lutter contre les vols, il est conseillé d’aller faire enregistrer le numéro à la police.

Venons-en maintenant aux autres moyens de transports :

Les taxis : environ deux fois moins chers qu’en France, on les prend surtout la nuit quand il n’y a pas de train ou bien quand on rencontre des difficultés à se rendre à sa destination.

Les bus : ils sont plus chers que le train mais permettent de stocker vos baguages en toute sécurité.

 

Si vous souhaitez carrément voyager au Japon, alors je vous conseille de prendre le Japan Rail Pass. Il vous permet de voyager autant de fois que vous voulez et où vous souhaitez dans le pays pendant une période déterminée. Il est valable sur les lignes du réseau JR et à bord des bus et ferries affiliés. Vous pouvez bénéficier de certaines réductions dans les hôtels affiliés à JR. De quoi bien préparer son séjour.

Le voyage en avion est plus rapide mais revient plus cher, même si les prix sont moins élevés qu’en France. Les agences de voyages (ryoko gaisha en japonais) sont faciles à trouver, en particulier dans les grandes villes. Pour se rendre sur place au Japon, c’est par là.

Pour voyager en voiture de location, vous devez pour cela disposer d’un permis de conduire international. Cependant je recommande fortement ce moyen de locomotion dans les régions du Japon les moins peuplés comme dans les iles de Kyushu ou Hakkaido. Conduire à Tokyo par exemple est vraiment pénible, surtout quand on est étranger.

 

 

A savoir : C’est malheureusement facile, mais pas difficile à comprendre.
D’après mon expérience, les japonais sont assez pacifique, bien que quelquefois fermés d’esprit. Ils ont également tendance à trop faire confiance. Pour preuve, il est facile de pratiquer le vol à l’étalage dans de nombreux magasins sans se faire attraper. Ce qui nourrit la malveillance de beaucoup d’étrangers qui profitent de cette faille et qui salissent notre image.

 

Laisser un commentaire

Your comment

Google+