Un rugbyman Japonais à l’affiche du Midi Olympique

Il s’appelle Hisateru Hirashima, natif du Kyushuu et joueur de rugby professionnel de son état dans l’équipe des Kobe Steelers. Il est surtout un élément indispensable de la sélection nationale, les Cherry Blossoms qui s’apprêtent à disputer la prochaine coupe du monde de rugby qui aura lieu en Nouvelle-Zélande. Le bi-hebdomadaire français de rugby Midi Olympique, vient de lui consacrer un portrait d’une page, intitulé « Hirashima, la menace inconnue ». On y apprend que ce pilier est le meilleur joueur de sa sélection, qu’il s’entraine régulièrement avec des sumotoris et qu’il rêve d’évoluer un jour dans l’hexagone. Comme la plupart de ses équipiers, c’est à l’école puis à l’université que  ce jeune homme de 27 ans a d’abord fait ses gammes. Qui sait, peut-être le verra-t-on bientôt sur nos gazons et vous aurez alors l'occasion de le voir jouer en prenant des billets pour un des matchs du XV de France.Le rugby au Japon est un sport beaucoup plus pratiqué qu’on ne le pense, surtout au niveau des lycées et des universités qui ont des championnats suivis par les télévisions nationales. Sans parler du championnat professionnel, la Top League qui est elle retransmise sur les chaînes du groupe Jsports.  De nombreuses stars internationales de la discipline viennent chaque année garnir les rangs des équipes japonaises en échange de salaires très lucratifs, aussi bien en Top League que dans les championnats de deuxième  ou de troisième division (semi-professionnels), comme l’australien George Smith ou le Néozélandais Brad Thorn.

A noter que le pays du soleil levant accueillera l’édition 2019 de la coupe du monde, signe de l’intérêt du Japon pour ce sport.

Laisser un commentaire

Your comment

Google+