Travailler au Japon

Le travail au japon

Au Japon il y a deux types de travail:

-Le CDI a plein temps ou travail normal(shigoto): le salaire est fixe , certaine entreprises payent les heures supplémentaires, d’autre non ; on ne peut pas licencier facilement un seishain(employé a temps plein) et il faut donner la lettre de démission deux ou trois mois à l’avance. Tout les 6 mois les employés ont droit à un bonus de 20% de leur salaire et à une semaine de congés payés.

-Les arbaito: travail ou job temporaire payé à l’heure ; l’employeur ou l’employé peut mettre un terme au contrat n’importe quand et sans préavis

Le SMIC au japon est de 700 yen de l’heure(5 euros).

Quand vous recherchez un emplois, faites attention de ne pas prendre n’importe quoi: certain travaux sont beaucoup mieux payer que d’autres alors qu’ils ne demandent aucune qualification.

Par exemple dans un restaurant vous pouvez être payez 1200 euros le mois pour 6 jours de repos par mois a raison de minimum 60 heures par semaine, de plus des heures supplémentaires non payées avec des conditions de travail intensives .

En France la loi du travail protège assez bien l’employé.On trouve  au Japon des patrons français expatriés qui ont fuit la France pour pouvoir transgresser les lois du travail françaises au détriment d’autres personnes.

Au Japon il n y ni de salaire brut,ni de salaire net: une somme mensuelle est perçue; pour cotiser pour la retraite , le chômage et la sécurité sociale il faut souscrire à une assurance. Par contre les frais de transport sont remboursés .

Note importante: pour ceux qui possèdent un visa valable un ans seulement,  leur statuts est considéré comme résident temporaire et sont sujet a payer 20% de leur salaire . Les résidents de moins d’un ans sont taxés a 20 %.

Certaines entreprises appliquent cette règle d’autres non ( environ 50 -50 ).

Trouver un emploi

Pour pouvoir travailler au japon il est nécessaire d’avoir un visa qui permettent de travailler.

Une fois que l’on a obtenu les visa trouver un emploi au japon est relativement facile.

Il existe des agences pour l’emploi exclusivement pour les étrangers. Pour s’y inscrire il faut venir muni de votre visa et de votre CV ou rirekisho (traduit littéralement histoire de notre vie),le format est différent; vous pouvez le rédiger en anglais ou en japonais.

Une fois l’inscription terminée le conseiller ou plutôt l’opérateur va vous proposer certains boulots en précisant les conditions, l’endroit et le salaire; si cela vous convient il appelle l’employeur en faisant un bref résumé de votre profil(sait ou sait pas parler japonais, nationalité plus particulièrement) et si cela convient à l‘employeur, un entretien est convenu dans les deux journées qui suivent entre le postulant et le recruteur, rapide non ? Et ce ne sont pas des entretiens sélectifs comme en France où on convoque cinq personnes pour un poste.

Si vous ne parlez pas du tout japonais vous trouverez toujours un employeur qui vous voudra mais cependant mieux vous parlerez japonais plus ils vous sera facile de trouver du travail rapidement.

Voici un liste d’agences pour l’emploi:

Tokyo Employment Service Center for Foreigners

1st floor Hello Work Shinjuku Bldg, 2-42-10 Kabukicho, Shinjuku-ku, Tokyo

Tél.: 03(3204)8609 Fax : 03(3204)8619

http://www.tfemploy.go.jp

Borgman HDI (emploi)

Tél.: (03) 3989-8153

Taiei Building, 1-25-3 Higashi-Ikebukuro, Toshima-ku, Tokyo

Kimi Information Center (emplois/arbaito)

Oscar Building 8F, 2-42-3 Ikebukuro, Toshima-ku, Tokyo 171-0014 Tél: (03) 3986-1604

http://www.kimiwillbe.com

JAC Japan (emploi)

Tanbaya Building 4F, 3-2-4 Kojimachi, Chiyoda-ku, Tokyo 102-0083

Tél.: (03) 3262-8171 Fax: (03) 3265-0590

Talent Bank (arubaito)

Tél.: (03) 3341-8989 Fax : (03) 3341-8987

2-6-3-902 Shinjuku, Shinjuku-ku, Tokyo 160-0022

Student Guidance Office (arubaito)

1-17-1 Kamiochiai, Shinjuku-ku, Tokyo 161-0034

Tél.: (03) 3951-9105

http://www.naigai.or.jp

Services gratuits et exclusivement destinés aux étudiants au Japon.

ADECCO Japan (travail temporaire)

Kowa Building No. 45, 1-15-9 Minami Aoyama, Tokyo 107-0062

http://www.adeccocareer.co.jp

Chambre de Commerce et d’Industrie Américaine au Japon (emploi)

3-25-2 Toranomon, Minato-ku, Tokyo 105-001

Tél.: (03) 3433-5381 Fax : (03) 3433-8454

http://www.accj.or.jp

Espace Emploi International (EEI)

48 bd de la Bastille, 75012Paris. Tél. : 01.53.02.25.77

Propose des offres d’emploi à l’étranger aux Français qui souhaitent s’expatrier.

http://www.emploi-international.org

CCEFP-Tokyo

Iida Blg. 2F, 5-5 Rokubancho, Chiyoda-ku, Tokyo 162-0085

Tél : (03) 3288-9621 #122 ou 123 Fax : (03) 3288-9558

E-mail : emploi@ccifj.or.jp

Devenir professeur de français

En tant que francophone, vous pouvez devenir professeur de Français . Le salaire est intéressant et aucune compétence n’est requise ; vaut mieux tout de même avoir de l’expérience dans l’enseignement, mais si vous en avez pas commencez par les petites écoles et après visez plus haut . Si vous étés intéressé voici une liste d’adresse émail d’école de francais:

sylvain@classes-de-francais.com

info@a-la-francaise.com

info@nouvelle-ecole.com

pascal@ecolesympa.com

Info@soleilprovence.com

Nbs@nakano.ac.jp

info@escapadefr.com

Vous pouvez aussi donner des cours privés de français. Sachez qu’ un japonais en moyenne paye 3000 yens  pour une heure de cours dans un école de langue.

Travailler au Japon sans visa

Travailler au japon sans visa de travail est possible cependant cela comporte un gros risque : si vous vous faite prendre vous serez renvoyer du Japon avec 5 ans d’ interdiction de territoire et même après ces 5 ans ils sera très difficile de pouvoir rentrer au japon. Je vous le déconseille donc.

Vous ne devez pas travailler sans visa .

Toutefois je vais donner quelque « mauvais conseils »:

– Evitez de travailler longtemps dans la même entreprise (quelque semaines).

– Vous pouvez donner des cours privés de français ou d’anglais (des salles peuvent être louées  à cet effet).

-Faites un travail où vous êtes certain que les chances d’avoir des problème sont moindres.

-Si vous avez un compte au Japon évitez les versements réguliers,dépensez l’argent que vous gagnez.

-Vaut mieux travailler pour un particulier que pour une entreprise.

-Si ça ne vous dérange en rien d’être expulsé et de ne plus pouvoir revenir au Japon vous pouvez travailler àv condition que vous placez l’argent gagné dans un endroits sur.

Des entreprises qui emploient des gens illégalement il y en a pas mal, vous pouvez les trouver soit par le bouche à oreille soit en postulant à des offres et ensuite vous arranger avec l’employeur(ça se fait pas mal).

Google+